Ciné-débat par la CEMEA Pays de la Loire
le samedi 2 mars à 10h30
Dans le cadre des Echos du Festival International du Film de l’Education d’Evreux.

Ecole d’hier ou de demain, autoritarisme ou laisser faire, contenu ou relation, instruire ou éduquer : à quoi joue-t-on ? se demande Fernand Oury, dès 1958.
Autre chose est possible aujourd’hui, aussi éloigné de l’autoritarisme ordinaire que du laisser-faire de la classe de rêve. Et certainement pas entre les deux.
Demeuré instituteur, dans le cadre de l’Education Nationale, F. Oury développe une pédagogie originale en s’inspirant de Freinet mais aussi des apports des sciences humaines et de la psychanalyse. Des techniques bien rodées permettent d’acquérir le primaire, c’est-à-dire le primordial : parler, lire, écrire, compter.
D’autres techniques font de la classe, de l’école, un milieu de vie institutionnalisé où la loi naît de la parole des enfants, où la parole naît de la loi. D’une loi autre, bien sûr, d’une loi qui autorise le désir.

 

 

 

 

 

SUIVEZ LES ÉVÉNEMENTS DU CINEMA SUR FACEBOOK ICI